Viens mélanger tes couleurs sur l’île de Crète

Nous sommes une équipe de 8 compagnons d’Angoulême, les Compar’t. En partant en Crète nous avions pour objectif de faire découvrir l'art, par différents ateliers, de manière ludique à des enfants qui n'ont pas l'opportunité de le faire dans leur vie de tous les jours.

Logo-compartNotre expériment s'est fait en deux phases et a eu lieu dans deux villes différentes sur l’Ile de Crète : Ierapetra et Héraklion. Nous avions deux partenaires : l'association Crete for Life et Mômes du monde.

 

des plages d’Ierapetra…

temoignage-angouleme-compart-1Nous étions d’abord à Ierapetra, au bord de la mer. Là nous nous sommes joints à l’équipe de Crete for Life. Cette association accueille en Grèce les enfants en difficultés (ça peut être des difficultés liées à leur santé, à leur famille etc.) pour leur offrir des vacances reposantes et ludiques. Le premier groupe d’enfant que nous avons accompagné était un groupe atteint de maladies chroniques. Le second un groupe d’enfants biélorusses venant des villages touchés par l’accident de Tchernobyl.

Le but de ces vacances était aussi de leur faire profiter du climat doux et de l’air pur. Nous les avons accompagnés tout au long de leur séjour à Ierapetra et nous avons pu organiser de nombreux ateliers avec eux : peinture, dessin, cuisine, danse, la musique et photographie, on ne s’est pas ennuyés !

Dans un premier temps, la barrière de la langue a été un peu délicate à franchir mais heureusement, les enfants se débrouillaient en anglais !

On a passé beaucoup de temps à la plage pour qu’ils fassent une bonne cure de soleil. On a inventé une chorégraphie avec d’autres volontaires et nous leur aussi avons appris la Cup Song. Ils ont adoré ! À leur tour, ils ont pris le temps de nous apprendre des jeux de leur pays.

Le temps avec Crète for Life nous as permis de rencontrer un grand nombre de bénévoles grecs mais aussi d’autres nationalités, comme des italiens. Nous avons partagé de nombreux repas traditionnels et des soirées sur la plage avec eux. Manos et Kostas ont pris le temps de nous faire découvrir les environs. Nous y avons découvert de très vieux temples orthodoxes et des plantations d’agrumes à perte de vue. Kostas nous as aussi emmené à une fête traditionnelle dans un petit village. Nous nous sommes essayés à la danse mais nous étions vite perdus lorsque le rythme s’est accéléré et que les pas se sont compliqués ! Nous sommes rentrés épuisés ce soir-là.

Pistes d'action

Brevet scouts du mondepiste d'action enfance et éducationpiste d'action communication

 

Présentation de l'équipe

Compagnons :

Chloé, Camille, Amaury , Sophie, Clarisse, Marie, Agathe et Rémi

Équipe :
 2e temps - 2014/2015
Groupe :
 Angoulême - Charles de Foucault
Territoire :
 Poitou-Charente
Interview de l'équipe

Tu peux retrouver ici l'interview de l'équipe par l'association Mômes du Monde

temoignage-angouleme-compart-4temoignage-angouleme-compart-2temoignage-angouleme-compart-3

… au service pédiatrique de l’hôpital d’Héraklion

temoignage-angouleme-compart-5Une fois que les enfants sont repartis, nous avons quitté Ierapetra pour Héraklion. Notre projet consistait à mener des activités manuelles et artistiques au sein du secteur pédiatrique de l’hôpital. De nouveau nous avons repris pinceaux et couleurs. Le but c’était de faire oublier le quotidien de ces enfants qui est lourd mais aussi de soulager un peu leurs familles.

Dans cet hôpital nous avons mis en œuvre le projet Believe de Môme du Monde. Ce projet propose aux enfants de remplir par les moyens qu’ils souhaitent un gabarit de colombe géante. Figure de paix et d’espoir, chaque colombe porte alors la griffe singulière de l’enfant artiste et reflète ainsi la beauté de la diversité du monde.

 

temoignage-angouleme-compart-6Tous les jours nous avons rejoint les enfants en fin de matinée et nous sommes restés avec eux jusqu’en milieu d’après-midi. Ils ont été très réceptifs aux activités manuelles qu’on leur a proposées et ils nous attendaient avec impatience. Ce qui est chouette c'est que ces temps ont aussi permis aux enfants de l’hôpital d’aller les uns vers les autres et de partager énormément. Pour la plupart ils se sont rencontrés pendant ces ateliers.

Ces semaines à l’hôpital n’ont pas été dénuées de découvertes culturelles. Nous avons assisté à la grande fête locale du Mont Ida pour laquelle nous avons dû nous lever à 1h du matin. La fête commençait à 6h et nous avons entamé l’ascension du Mont Ida aux côtés de centaine de crétois. Une fois à 2400m il faisait très froid. Tellement froid que nous ne sommes pas restés très longtemps en haut et nous sommes redescendus tôt pour retrouver la chaleur crétoise. Une fois en bas nous avons profité d’un très bon repas traditionnel à base de chèvre, légumes et riz.

Le dernier jour à l’hôpital a été difficile. Nous avons peint une dernière colombe pour Môme du monde avant d’être remerciés par le directeur de l’hôpital et l’ensemble du service pédiatrique. Ils nous ont remis des diplôme en crétois et nous ont offert des produits locaux.

retour sur expérience

temoignage-angouleme-compart-7Cet expériment a su définitivement nous rapprocher en tant qu’équipe. Il a été concrètement utile à certains du fait de leur choix d’études (pédopsychiatrie, maïeutique, puériculture.) Il nous a montré que nous étions capables de monter un projet de nous-même.

En ce qui me concerne, cet expériment m’a surtout appris à prendre du recul sur les choses et à accepter qu’on ne peut pas tout contrôler. En effet, nous avons du nous adapter aux réalités et aux conditions du terrain plus d'une fois ! Parce qu’on a eu beau arriver avec un beau dossier d’activités tout prêt, on n’avait pas forcément réfléchi à toutes les contraintes qu’impliquaient les conditions des enfants, surtout ceux de l’hôpital. Mais puisqu’on était là pour leur permettre de s’exprimer artistiquement, on a su trouver d’autres biais pour qu’ils puissent en profiter différemment.

J’ai aussi rencontré des personnes extraordinaires qui m’ont beaucoup apporté. En elles, j’ai découvert une bonté qui me pousse à vouloir changer qui je suis et ce que je fais.

 

Chloé pour l’équipe des comp’arts

 

Rendez-vous en terre inconnue à bali
planter 1250 arbres au Cameroun
Posted in Témoignages de compas.