Sur la route du quinoa en bolivie

Nous sommes les VerTuOses, une équipe de cinq compagnons de Belfort. En août 2014 nous sommes partis suivre la route du quinoa en Bolivie. Notre projet était de réaliser un reportage sur les conséquences de l’exportation de cette « graine d’or » sur les populations locales.

Mise en place du projet

Nous sommes tous les cinq amis depuis les louveteaux. On se connaissait bien et on s’entendait très bien… Pourtant ça a été très difficile de trouver un projet commun ! Après avoir revu plusieurs fois nos priorités, nous en avons gardé deux : Faire un projet original et un projet dans lequel nous ne véhiculerions pas la vision du « bon français ». Nous ne voulions pas imposer à qui que ce soit une façon de penser ou d’agir. Puis on nous a parlé du quinoa et des conséquences négatives de sa consommation pour les pays producteurs. Nous n’y connaissions rien. Quelques recherches nous ont mis sur la voie et le thème de la nourriture nous a tout de suite rassemblés !

La Bolivie est le premier producteur de quinoa dans le monde. Le pays concentre 70 % de la production mondiale. Nous avons pris donc pris contact avec les Rovers, les Scouts Israélites de La Paz, pour être surs que notre idée soit pertinente et pour obtenir leur aide. Ils ont été ravis par le projet et ils voulaient aussi en savoir plus sur le problème qui touche leur pays. Du coup nous avons décidé de construire ce projet ensemble.

Notre objectif était de sensibiliser sur les conséquences de l’exportation massive du quinoa bolivien sur sa population locale. Nous voulions donc réaliser un reportage à diffuser à notre retour. Le Quinoa était l’alimentation de base d’une grande majorité de la population avant que ses propriétés exceptionnelles soient dévoilées au monde entier. En quelques années son exportation a augmenté de manière phénoménale. Le prix de la graine a explosé. A présent la production de quinoa est réservée à l’exportation et il est devenu si cher que les boliviens n’ont plus les moyens d’en consommer. Privés des qualités nutritives incomparables du quinoa, les petits villages souffrent aujourd’hui d’un problème de malnutrition. Nous sommes donc partis dans l’objectif de trouver une réponse à notre question : Faut-il arrêter de consommer du quinoa pour le bien des Boliviens ?

Au pays de la « pachamama » 

temoignage-bolivie-2014-vertuoses02

Sur place, accompagnés des compagnons boliviens de La Paz, nous avons suivi la « Route du quinoa ». Cet itinéraire est un projet récent, mené par le gouvernement Bolivien pour promouvoir la consommation et la production de quinoa.

Tous ensembles, nous sommes donc allés à la rencontre de producteurs, de consommateurs, de vendeurs, d’entreprises du traitement, de ministres, de représentants du gouvernement et de coopératives. Tous étaient attachés à leurs terres et avaient à cœur de prendre soin de leur « Pachamama » (la déesse terre-mère des boliviens) pour les générations futures.

Les Rovers (Les compagnons de La Paz) ont été d’une grande aide car ils ont pu prendre des rendez-vous pour nous avant notre arrivée et nous conseiller sur les personnes intéressantes à rencontrer. C’était parfois un peu compliqué car nous n’avions pas du tout la même notion du temps. Par exemple cela ne leur posait pas de problèmes que certains rendez-vous soient annulés parce qu’ils tombaient un jour férié.

Mise à part ça notre projet s’est très bien déroulé. Nous nous sommes très bien entendus avec eux. Nous avons plusieurs fois dormi chez eux et nous avons pu vivre grâce à eux le quotidien de la capitale bolivienne. Les nombreux trajets sur la Route du quinoa nous ont permis de visiter le pays, si beau, si riche et si varié. La découverte était vraiment quotidienne ! Avec les Rovers nous avons également fait un trek de trois jours. Ça a été l’occasion de faire notre baptême d’altitude (4650 m !) et de nouer des liens d’amitié très forts avec eux. Ils nous ont même offert un écusson dessiné et commandé par leurs soins, qui représente notre projet et notre amitié.

Le travail de témoignage

L’important dans notre expériment, c’était le travail de restitution à notre retour. Nous avions fait de nombreux films et pris beaucoup de photos et l’intérêt était de pouvoir les diffuser. Nous avons dû tout trier, tout organiser, puis traduire les nombreuses heures d’interviews, enregistrer les voix et faire le montage… Heureusement, l’un d’entre nous avait suivi une formation reportage dans le cadre d’une formation BAFA ! Tout ce travail s’est achevé en juin 2015 et notre reportage était enfin prêt ! (Presqu’un an après notre voyage, c’est long !).

temoignage-bolivie-2014-vertuoses01Nous avons commencé par une restitution « classique » avec notre famille, les scouts, nos amis mais ensuite nous avons voulu aller plus loin. Nous avons organisé une projection de notre reportage et une exposition temporaire de trois semaines dans notre ville, au centre du BIJ (Belfort Information Jeunesse). A côté, nous avons créé des grands posters, agrandi et mis sous cadres de nombreuses photos et gravé une centaine de DVD. Nous sommes passés dans de nombreux journaux locaux. Aujourd’hui de nouveaux projets se dessinent pour diffuser au maximum notre reportage qui est aussi disponible sur Youtube.

Dans ce reportage nous avons essayé de donner les clés pour que chacun puisse répondre de manière personnelle à la question que nous nous sommes posée à notre départ : Faut-il arrêter de consommer du quinoa pour le bien des boliviens ? Nous avons compris sur place que la réponse était bien plus complexe que nous ne l’imaginions et que nous ne pouvions pas donner de réponse tranchée, même après avoir passé un mois sur place. Pour prendre conscience de tous les enjeux nous vous invitons donc à aller voir puis à diffuser autour de vous notre reportage.

Margot, Audrey, Valentin, Louis et Tom

Pistes d'action

Brevet scouts du mondeEnvironnementpiste d'action communication

 

Présentation de l'équipe

Compagnons :

Margot, Audrey, Valentin, Louis et Tom

Équipe :
 2e temps - 2013/2014
Groupe :
 Salvador Serena - Belfort
Territoire :
 Franche-Comté
Le reportage

Presse

temoignage-bolivie-2014-vertuoses06
Article paru dans l'Est Républicain le 13 juin 2015

du Carmel de la paix à Taizé, sur les pas de la foi
Des compas et des vaches !
Posted in Témoignages de compas.