Rencontre de réfugiés sur le camp de Norrent-Fontes

Les InCOMPArables c’est nous, une joyeuse bande de sept compas du groupe du Val de Saône. Cet été nous sommes partis en direction du nord de la France dans un petit village pittoresque : Norrent-Fontes, afin d’apporter notre aide à un camp de migrants. Récit d’une expérience enrichissante et pleine d’espoir.

 migrants-norrent-fontes

Pour notre premier expériment, nous avons choisi d’aller à la rencontre des réfugiés, conscients de l’aide que nous pouvions leur apporter. Nous sommes partis en camp d’été passer treize jours – du 13 au 26 juillet – à Norrent Fontes, tout près de Calais. Nous avions un partenariat avec l’association Terre d’errance, bien connue des bénévoles du réseau thématique « migrations » dans le nord de l’hexagone.

 

Une mission de réinsertion...

migrants-norrent-fontes-2Là-bas, il y a environ deux cents migrants arrivés d’Erythrée, d’Ethiopie et du Soudan ; ils viennent dans ce camp dans l’espoir de passer en Angleterre et d’y trouver une vie meilleure. Chaque nuit, les passeurs guettent et les font monter par dizaine dans des camions pendant que les chauffeurs font une pause. Malheureusement, la plupart du temps ils sont repérés par la douane et doivent revenir dans le camp.

Grâce à l’association, nous avons pu entrer en contact avec toutes ces personnes qui attendent depuis des mois dans ce camp de fortune. Durant ces treize jours, nous avons eu la chance de croiser le chemin de deux érythréens : Yesab Habteab et son ami Yosef Kflay avec qui nous avons particulièrement échangé et discuté.

 

Les premiers pas dans le camp ont été très marquants pour toute l’équipe, en effet les conditions de vies sont très rudimentaires. Notre mission consistait à rendre leur quotidien plus agréable. Ces treize les-migrants-lorrent-fontes-3jours ont été rythmés entre des cours de français, de la musique, des partages autour d’un barbecue ou des tours de magie. Nous avons également apporté notre aide auprès des ONG présentes notamment en participant au nettoyage du camp. Rapidement, nous avons été frappés par leur hospitalité. Chaque jour, nous étions invités à prendre un thé accompagné de biscuits chez différentes personnes. Pour les remercier de leur bienveillance nous leur avons fait des crêpes. C’était vraiment de très beaux moments. La générosité, l’accueil et la sympathie des migrants nous aurons marqués tout le long de notre expériment. 

 

Piste d'action

piste d'action solidarité

 

Présentation de l'équipe

Les compagnons :

Laurianne, Bastien, Emma, Corantin, Eugénie, Pierre, Brieux

Équipe :
 1e temps - 2015/2016
Groupe :
 Val de Saône
Territoire :
 Saône au Léman

retour sur cette expérience…

fb_img_1479484214613

Cet expériment a été pour toute notre équipe une expérience forte et enrichissante. Nous avons découvert sous un tout nouvel aspect les migrants, des personnes très simples qui ont dû fuir malgré elles leurs pays d’origine. Bien entendu, la vie dans les camps est très éloignée de l’image qu’en font les médias. Malgré la barrière de la langue, nous avons vécu des moments inoubliables. Chacun à sa manière nous aura profondément marqué. Nous sommes désormais vraiment conscients de la chance que nous avons de vivre dans un pays tel que la France. Nous voudrions remercier Hervé mais aussi Nan de l’association Terre d’Errance. Grâce à eux, nous avons pu réaliser ce projet dont nous sommes extrêmement fiers.

Pierre, des InCOMPArables du Val de Saône.

 

 

Chantier médiéval dans les Cévennes
Rendez-vous en terre inconnue à bali
Posted in Témoignages de compas.