Les compas font leur numéro au Sénégal

Nous sommes quatre compagnons de l’Haÿ-Chevilly. En août 2015, nous avons conçu un spectacle de cirque avec les enfants et les adolescents de l’association Village Pilote. Cette association accueille les enfants des rues et leur apprend un métier pour les aider à s'en sortir.

Tous en piste  !

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal04Après trois ans de préparation, nous avons enfin décollés pour le Sénégal en août 2015 ! Nous sommes partis rejoindre notre partenaire, l’association Village Pilote à Dakar. Cette association s’occupe des enfants et des adolescents qui vivent dans la rue. Elle cherche à réintégrer les plus jeunes dans leurs familles et à insérer les plus âgés dans la société en les formant professionnellement : maraîchage, maçonnerie, menuiserie, restauration ou encore électricité. Elle est située sur le site du lac Rose, à une heure de Dakar en voiture (ou cinq par le bus...). Là-bas, toutes les installations ont été fabriquées avec les matériaux trouvés sur place par les « anciens » qui sont maintenant réinsérés et qui travaillent. Le site recueille 80 jeunes entre 5 et 25 ans. Sur place, il y a aussi deux ânes et quatre chiens qui tiennent compagnie aux jeunes et les responsabilisent.

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal03Nous sommes arrivés à Village Pilote les bras débordants de diabolos, bolas, balles de jonglages, assiettes chinoises et flûtes. Notre idée était de monter un spectacle de cirque à la fin du séjour. Dès que nous avons présenté le projet aux jeunes, ils ont été très demandeurs et enthousiastes. Armés de notre savoir-faire et de tout notre matériel nous avons donné toute notre énergie à leur transmettre ce que l’on savait déjà faire. Ils se sont tous montrés très désireux d’apprendre et de progresser. Après deux semaines d'initiation, nous avons passé une semaine à monter notre spectacle avec l’aide de ceux qui étaient motivés par le fait de se mettre en scène. On peut être fiers de nous : notre spectacle a été une grande réussite et ils ont tous pris du plaisir à présenter leurs propres numéros.

 

 

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal06

 

Pistes d'action

Brevet scouts du mondepiste d'action solidaritépiste d'action enfance et éducation

 

Présentation de l'équipe

Compagnons :

Camille, Cécile, Sophie et Bastien

Équipe :
 2e temps - 2014/2015
Groupe :
 L'Haÿ - Chevilly
Territoire :
 Val de Marne

 

La chanson de Village Pilote !

La vie à village pilote

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal01Le temps que nous avons passé là-bas n’a pas été seulement consacré au cirque. Nous avons aussi accompagné enfants et adolescents dans leur vie quotidienne à l’association. Tous les jours nous rejoignions les plus grands au potager biologique pour arroser les plantations de manioc et de piment, installer une pépinière ou arracher les mauvaises herbes. Une fois ces différentes tâches achevées nous proposions notre aide en cuisine. En plus de nos activités régulières de cirque, nous avons aussi participé à la mission de Village Pilote en remplissant des fiches d’identification et une biographie migratoire des nouveaux arrivants. Le but de ces fiches est de comprendre dans quelles régions il y a le plus de fugues. Certains des nouveaux arrivants avaient passés un ou deux mois dans les rues après avoir quitté leur quartier ou leur famille, là où ils étaient exposés à la violence. Certains ont dû dormir sous les tables du marché ou bien voler lorsque la manche ne rapportait pas assez et tout ça à même pas quinze ans !

Les membres de Village Pilote sont aussi férus de sport. Si le foot est très populaire dans les rues de Dakar, la spécialité du Village Pilote est le rugby. C’est le sport représentatif de l’association et certains adolescents ont même été sélectionnés par l’équipe nationale. L’un de leurs animateurs nous a expliqué que le sport canalisait leur énergie et permettait en plus de se sentir partie prenante d’un groupe. Lorsque leur formation sera achevée, ça leur permettra en plus de s'intégrer plus vite en société.

L’hospitalité à la sénégalaise

La première semaine sur place a été la plus difficile pour nous. Nous avons pris un peu de temps à nous habituer à la nourriture épicé, à la pluie diluvienne, au climat et aux hordes de moustique qui n’attendaient que la nuit pour nous dévorer. Heureusement l’accueil que nous avons eu nous as vite fait oublier tous ces désagréments.

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal05Nous avons vite tissé des liens solides avec les enfants et les adolescents. Petit à petit ils venaient plus vers nous. Les plus jeunes venaient nous chercher pour jouer avec eux, nous écoutions de la musique avec notre enceinte portable, certains venaient discuter avec nous. L’un deux, Ibrahim, nous sollicitait pour nous poser des questions sur nos lectures ou encore nous demandait de convertir le prix de la tour Eiffel en franc CFA. Les animateurs qui nous accompagnaient nous ont initiés au djembé et nous ont appris des chants en langue wolof et mandingue. Nous avons aussi appris à faire du thé à la sénégalaise. Les soirées percussions que nous avons partagées ont été particulièrement mémorables. Après trois semaines nous connaissions la chanson de Village Pilote en wolof par cœur. En français ça donne « Nous les enfants, le savoir et notre jeunesse, on a le droit d’en profiter. Village Pilote est notre famille, la rue pour nous est une impasse. »

Nous avons aussi passé une après-midi à visiter l’ile de Gorée, accompagnés de deux animateurs de l’association. Les bâtiments du XVIIe siècle y sont délibérément laissés en ruine en souvenir de la traite des esclaves. Ablaye, éclaireur laïque nous a fait découvrir la capitale et nous as fait rencontrer les scouts catholiques et musulmans. Les trois branches sont très liées et organisent entre eux de nombreuses activités et des feux de joie. Ablaye nous a accompagnés à la messe dans la cathédrale de Dakar qui a un style moderne et épuré remarquable. Nous sommes aussi allés fêter le 15 août chez des amis chrétiens et animateurs de Village Pilote. L’hospitalité sénégalaise est indéniable et ils nous ont tous donné l’intime conviction d’avoir notre place parmi eux dès le début. La fête de notre départ a été très joyeuse et émouvante. Ils nous ont beaucoup remerciés pour ces trois semaines mais nous avons le sentiment d'avoir plus reçu d'eux que nous ne leur avons donné.

Temoignage-cirque-hay-chevilly-2015-senegal02

Camille, Cécile, Sophie et Bastien

 

 

rencontre avec les amérindiens, au plus proche de la nature
Vacances avec des enfants d'arménie
Posted in Témoignages de compas.