A la rescousse des tortues de mer au Costa Rica

Quatre compagnons originaires de Gournay-en-Bray sont partis à la découverte du Costa Rica pour leur expériment long. Un voyage en partenariat avec l’association Vida Verdi Azul afin de sauvegarder les tortues Junquillal de la côte du Pacifique. Guillaume nous raconte.

Nous sommes une équipe de quatre compas : Marguerite, Guillaume, Thomas et moi. En partant au Costa Rica, nous avions pour objectif d’apporter notre grain de sel à une association qui agit sur place. Sentez! Sentez à quel point : l’ardente envie d’alimenter la protection des espèces menacées que sont les tortues marines, le désir brûlant de participer à notre niveau à la restauration des côtes et la volonté flamboyante des Graines de Compas de participer à l’élaboration d’un monde meilleur à notre échelle.

Après une année entière et un camp sur la terre du GR 34 en Bretagne à vivre l’équipe, nous avons passé une année à préparer notre projet solidaire au Costa Rica. Maintenant que nous l’avons vécu et que nous sommes revenus, le moment de témoigner est arrivé, en voilà un début :

Ce superbe camp au Costa Rica a commencé par un voyage en avion extrêmement long. Quand nous sommes arrivés, la première impression était la lourdeur d’une atmosphère extrêmement humide ! Et ce n’était qu’un prémisse car le pays nous en a montré beaucoup !

Nous avons tout d’abord passé nos trois premières semaines en tant que volontaire avec l’association Vida Verdi Azul. Nos activités étaient régulées par une répartition des tâches entre les volontaires,  de ce fait nous avons eu l’occasion d’échanger avec des Américains, des Argentins, des Canadiens, des Coréens et des Autrichiens ! Au programme, il y avait de nombreuses patrouilles de nuit sur les plages régulées par les marées. Nous avions pour objectif de récupérer les œufs de tortues afin de les mettre dans une parcelle de sable sur la plage qui est sécurisée des prédateurs et aseptisée des microbes de probables œufs pourris. Dans cette nurserie, nous devions aller vérifier toutes les heures si des bébés tortues n’étaient pas nées. Nous avons eu la chance d’assister à l’éclosion de 5 nids dont un le premier soir ! Du coup, nous avons vu plus de 200 bébés tortues que rendions à la mère à chaque naissance. Ce ne sont pas seulement les tortues qui nous ont occupées mais en grande partie aussi les arbres : nous avons participé au projet de reforestation du littoral. Celui-ci participait à l’augmentation de la surface d’ombre (pour adoucir la température des plages) et à la limitation des pollutions lumineuses qui sont facteurs de peur chez les tortues marines, rendant leur pondaison plus difficile. Toutes les activités que nous avons faites sont dans la même logique qui est d’agir pour l’environnement en réponse au réchauffement climatique et de protéger les tortues marines qui sont en voie de disparition. Par exemple : notre passage dans une école visant à sensibiliser les plus jeunes au réchauffement climatique et à la disparition d’espèces animales à l’aide de différents jeux. Nos activités concernaient aussi la participation aux services quotidiens de la structure (vaisselle, cuisine, jardin, entretien etc…)

 Pistes d'action

Brevet scouts du monde

 Présentation de l'équipe

Compagnons : (contacter l'équipe) 

Marguerite, Guillaume, Thomas et Guillaume.

Équipe :
 2e temps - 2015/2016
Groupe :
 Laperrine de Gournay-en-Bray
Territoire :
 Haute Normandie
 Le court métrage

 

Avec la chaleur que nous avions là-bas, nous pouvions transpirer en restant au soleil mais rassurez-vous nous avons trouvé des moyens de nous détendre, la plage à 200 mètres a été le principal lieu de ralliement pour la détente, presque aucune journée sans faire trempette ! L’océan pacifique est magnifique ! Mais nous ne nous sommes pas contentés de ça, nous avons visité deux autres plages aux alentours. Pour se détendre là-bas, il y avait aussi des hamacs partout, dans toutes les maisons (dont le QG de Verdi Azul) puisqu’ils ont l’habitude de la chaleur. En parlant de « ils », nous ne pouvons pas ne pas citer Valerie, Connie, Jos, Berta, Allan, Nathan et j’en passe, tous membres du staff de l’association avec qui nous avons passé de très bon moment notamment pendant le barbecue, un évènement très spécial pour eux, une sorte de tradition. Nous avons été très appréciés par notre volonté de bien faire et notre capacité à rendre service à tout moment. Nos débuts dans l’association ont été difficiles au niveau de l’intégration mais ce n’est allé que vers le mieux ! La troisième semaine nous étions les clefs de voute de l’ensemble des volontaire (25 la troisième semaine).

Pour notre quatrième semaine nous avons loué une voiture pour être libre de nos déplacements et ce fut fort bénéfique ! Nous sommes passés avec cette voiture par des chemins très escarpés (voire trop), des grandes routes comme la célèbre Route 1 et des sentiers plus que caillouteux.  Nous avons pu visiter de nombreux lieux remarquables : la célèbre plage touristique de Tamarindo, des cascades, des Volcan (Poas, Arenal), des sources chaudes le long d’une rivière à Arenal etc… La visite du pays s’est agrémentée par ces lieux remarquables, le voyage entre chacun des hébergements, et aussi par les choix de l’hébergement, entre chalets en pleine montagne, huttes à coté de la ville, auberges de jeunesse en bord de plage et chambres en pleine ville… Sur le chemin nous avons fait de nombreuses rencontres enrichissantes, nous nous sommes même fait interviewer par des journalistes. Les rencontres que l’on peut définir comme la « framboise sur le cake » (Gustavo, chef de groupe de la Troupe 17) de cette dernière semaine ce sont les scouts costaricains ! Pendant notre séjour à  la playa Junquillal (lieu de l’assoc), ils sont venus passer un dimanche avec nous, car nous avions pris contact avec eux par le biais de Allan de Verdi Azul  puis nous avons passé la journée à la plage San Juanillo (célèbre plage du Costa Rica) pour faire des jeux scouts et profiter de cette magnifique plage.  Le soir, nous avons mangé dans la maison écolo de Gustavo et fait une veillée typique des scouts costaricains, un pur moment pour l’ensemble de l’équipe, ils étaient constamment en demande d’échanges sur les traditions, les rencontres, les jeux et chants scouts. De ce fait, nous étions requinqués pour la 3ème semaine. Cet ultime Week-end s’est conclu par une visite de San José et du musée National du Costa Rica.

Nous voilà donc crevés mais comblés. Une chose est sûre, nous avons hâte de raconter tout ça partout autour de nous, ce fut une expérience incroyable, semée d’embuches mais pas insurmontable, nous l’avons fait ! (Par contre ce dont nous n’avons pas hâte, c’est de remanger le plat Riz-Haricots Rouges : le célèbre « Gallo Pinto »). Pour vous dire à quel point notre aventure a été incroyable, nous ne faisions que de nous répéter : « Hé les gars ? On est au Costa Rica ! » pour se rendre compte par nous-même de ce que nous vivions, merci à toutes les aides, d’où qu’elles soient venues !

« Essayez de quitter la terre en la laissant un peu meilleure que vous ne l'avez trouvée et quand l'heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n'avez pas perdu votre temps et que vous avez fait "de votre mieux".» Baden Powell

A la découverte de l’association Gabatcha à Madagascar
De l'ombre à la lumière aux Philippines
Posted in Carroussel d'Accueil, Témoignages de compas.