à la rencontre de l’autre en Haïti

"Le scoutisme par l'offre de ses possibilités renverse et bouleverse" : nous sommes une équipe de six compagnons et c'est à la fois renversés et bouleversés que nous sommes revenus de notre expériment long à Jérémie, petite ville d'Haïti. Là-bas nous avons organisé un projet d'animation d'activités dans des orphelinats, dans des "asiles" accueillant les personnes âgés et dans les villages reculés.

Cap sur Haïti

À nous six, nous avons un certains nombres d'années partagées de scoutisme derrière nous ! Grâce à ça, nous nous connaissons bien. Avant de partir on avait déjà conscience des qualités et des forces de chacun d’entre nous mais aussi de nos limites et de celles des autres.

L’un des membres de notre équipe est d’origine haïtienne et il n’y était jamais retourné. Ça a été une de nos motivations pour faire notre action à Haïti plutôt qu’ailleurs. Nous avons d’ailleurs pris quelques jours pour voyager sur les traces de son passé en allant visiter les centres des Sœurs de Mère Thérésa. Ce fut une partie très émouvante du voyage.

temoignage-haiti-2015-06Haïti est encore un pays très pauvre. Il est l’un des premiers pays à s’être affranchi de la France, un fait de l’histoire qui compte toujours autant pour le peuple haïtien qui en est fier. Aujourd’hui encore le pays se remet peu à peu du séisme de 2010 mais la misère et la corruption y règnent toujours. Le pays, son histoire et les crises qu’il a pu traverser nous ont intéressés pour y mener notre projet.

C’est comme ça que nous avons atterris dans la petite ville de Jérémie, au Sud de l’île. Nous sommes partis dans l’idée que notre action ne changerait pas le monde mais que nous pouvions aider en ce sens, en toute humilité.

Échange et partage à tout âge

temoignage-haiti-2015-04Nous voulions un contact avec la population et vivre des moments d’échanges et de partage. Pour ce faire, nous avons monté un projet d’animation avec les scouts locaux. Nous avons visité des orphelinats mais pas seulement. Nous nous sommes rendus dans des villages isolés et dans les « asiles » qui accueillent les personnes âgées. Malades ou en fin de vie, elles n'ont plus de famille pour les accueillir.

Dans ces asiles, les moyens financiers sont proches de zéro et la misère est à son comble. Nous sommes venus au milieu d’eux et nous les avons écoutés raconter leurs histoires avant de partager quelques chansons. Ces moments ont été très riches en émotions ! Avec l'aide des habitants, nous avons aussi planté des arbres fruitiers dans les jardins pour qu’ils puissent profiter des fruits.

Chaque jour nous nous sommes imprégnés de l’atmosphère du pays. Il y avait toujours de quoi regarder ! nous profitions des nouvelles odeurs, de la chaleur, de la musique…  L’expériment en lui-même s’est très bien déroulé mais il a fallu s’adapter à l’organisation du pays qui s'approchait le plus souvent d'une totale improvisation.

Deux heures d’électricité par jour au groupe électrogène, un rythme très différent, la poussière des rues, la nourriture peu variée… autant d’éléments qui ont rendus notre adaptation difficile.

Pistes d'action

Brevet scouts du mondepiste d'action solidarité

 

Présentation de l'équipe

Compagnons :

Damien, Matthieu, Timothée, Olivier, Benoit et Gaëtan

Équipe :
 2e temps - 2014/2015
Groupe :
 Saint Barnabé - Les Caillols 
Territoire :
 Marseille
Rétrospective vidéo

Vivre l’instant présent, ça s’apprend

Après avoir passé autant de temps à préparer notre venue, nous avions dans l’idée de rentabiliser au maximum le temps passé sur place. Finalement nous avons appris à vivre pleinement l’instant présent. Un taxi, ça vient quand ça vient et c’est comme ça !

544Cet expériment nous a permis de remettre profondément en question notre façon de vivre en France. Nous avons perçu une réalité différente, une réalité que l’on ne peut pas comprendre simplement en regardant des images ou en lisant. Dans la plupart des situations de crise que nous avons connues, nous avons compris que l’humilité était indispensable pour ne pas envenimer les choses.

Cette expérience nous as permis de prendre la mesure des possibilités qui s’offraient à nous. Nous n’allons pas gâcher la possibilité d’être nés en France, là où les rêves apparaissent plus réalisable qu’ailleurs. Vis-à-vis d’eux, qui n’ont pas le choix, nous n’avons pas le droit de perdre du temps en n’agissant pas.

Avec ce voyage, nous avons beaucoup appris sur nous-même, à travers les autres. Chacun d’entre nous en est sorti plus que grandi. S’il y a une chose que nous avons à cœur de partager c’est une phrase de cet homme aveugle, recueilli dans l’un des asiles que nous avons visités. Nous lui avons demandé quel était le plus beau jour de sa vie et il nous a répondu : « Le plus beau jour de ma vie, c’est aujourd’hui. » Savoir vivre l’instant présent est quelque chose d’essentiel et de magnifique, voilà la plus belle leçon que nous avons reçue de cet homme et des haïtiens que nous avons rencontrés.

Damien, Matthieu, Timothé, Olivier, Benoit et Gaëtan

 

Dans l'FC1 de Nantes ♫ ♪ ♬
Les compas ont la main verte à belle-Île-en-mer
Posted in Témoignages de compas.