Camp d’été : adopter le bon tempo


Le camp compa s’annonce. Bien s’entendre en amont sur la gestion du temps est une vraie clé de réussite, tant pour l’expériment que pour l’autre partie du camp.
OBJECTIF ÉDUCATIF
Choisir de vivre chaque jour avec énergie, rythme et persévérance

Cet été, Maud et Maxime partent avec leur équipe Compagnons dans les Pyrénées. Ils vont vivre deux semaines de camp dans un parc naturel régional. Ils ont même prévu de faire un bivouac en équipe pendant trois jours. La préparation du camp, c’est un moment-clé pour l’équipe. Particulièrement en premier temps, lorsqu’on découvre les joies de l’autonomie et les devoirs qui lui sont associés.

Avec ses accompagnateurs, l’équipe va être amenée à se questionner et à prendre des décisions. La gestion du temps et des horaires durant le camp en fait partie. Ah! Comme la tentation est grande de considérer que de définir des horaires peut restreindre la liberté de l’équipe. Bien au contraire, déterminer des horaires, c’est créer des points de repère pour la vie d’équipe, et la discussion autour de ce sujet permet de prendre en compte le rythme et les besoins de chacun.

Le principe est d’identifier les temps qui sont récurrents et incontournables dans une journée. D’une part, il y a ceux qui répondent aux besoins naturels comme dormir et manger. D’autre part, il y a les besoins de l’équipe comme les conseils d’équipe, la veillée et enfin les besoins personnels comme le temps libre ou la toilette. Se donner un horaire commun pour le réveil permet de se rassembler dès le début de la journée, de se dire bonjour, et de démarrer tous ensemble.

Maud expose: «Pendant le petit déjeuner, nous ferons le briefing de la journée. Ce moment d’échange nous permet de commencer la journée avec sérénité». Ces temps seront rythmés par les activités définies avec le partenaire de l’expériment. Lorsque l’équipe réalise un chantier, il est nécessaire de tenir compte de la température qu’il fera, de placer des moments dédiés à la récupération et d’être attentifs au respect et au bien-être de chacun. Il est possible de définir différentes trames de journées selon les phases du camp. Bien souvent, un format de journée convient à la première partie du camp durant laquelle l’expériment est réalisé. Puis un second format de journée est établi en tenant compte du bivouac ou des activités de loisirs que les compagnons ont prévus. Maxime détaille : «Durant la seconde partie du camp, chaque équipier fera vivre sa journée type à l’équipe. Nous avons vu les besoins de chacun. Pour notre expériment long, nous pourrons construire notre journée type au regard de cette expérience ». En trouvant l’équilibre entre les besoins et les envies de tous, l’équipe garantira le respect du rythme de chacun.  

Isabelle et Benjamin Masdoua
Équipiers nationaux Compagnons, Jeunes Adultes

N°40 - février 2015

Carnet de bord

Pour préparer le camp d'été

More Info

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

Comment préparer la journée type du camp d'été ?

 

Le carnet de bord propose aux Compagnons 1er temps de questionner l’équipe sur les actes du quotidien et les activités dans le cadre de leurs camps d’été. Action avec le partenaire, visites, temps de prière, repos, échanges en équipe... Cette préparation en amont leur permettra de rendre les projets d’activités réalisables tout en prenant soin d’eux et de l’équipe. Ils mesureront les impacts sur leur budget. Faire du tourisme, c’est s’interroger sur l’objet de la visite, mais aussi le transport, le coût, les contraintes horaires, où manger et où dormir… Les Compagnons en 2e temps pourront également s’appuyer sur cette fiche pour réaliser leur planning d’expériment long. Planifier, c’est anticiper. Et même si une part d’aventure et d’imprévu pimente le projet, s’organiser permet de vivre à fond chaque moment et rendre serein l’inattendu.

photo-chapo-compagnons-carnet-de-bord

 

 

Le bivouac, pour prendre la route
Par l'expériment, améliorer le monde
Posted in Vie de Branche.