bienvenue chez les compas !

Pour les pionniers et caravelles de 3e année, le passage chez les compagnons est bien davantage qu’une simple transition. Il requiert une préparation et un accompagnement spécifique et attentif.

Encore tout ravi de son cap de l’été, Vincent s’interroge: «Nous sommes nombreux en 3e année à la caravane et nous souhaitons tous aller aux compagnons l’an prochain. Nous voulons continuer cette aventure, mais nous ne savons pas vraiment comment faire pour nous mettre en équipe. » Petite rengaine répétée d’été en été, de rentrée en rentrée… En effet, le passage de la caravane aux compagnons est plus qu’une transition : c’est une réelle transformation, l’invitation à passer d’une vie en groupe à une vie en équipe autonome.

C’est donc dès le camp d’été de la caravane que s’amorce l’accompagnement de ce passage, avec une transmission de rôle entre les maîtrises et les accompagnateurs Compagnons. Des repères sont ainsi posés dès l’été pour guider les 3es années Pionniers-Caravelles: une présentation de ce qui se vit aux compagnons lors du camp d’été, un premier rendez-vous pris avec l’accompagnateur Compagnons (AC), la date retenue pour le week-end de rentrée Compagnons en territoire. Les AC, en lien avec les chefs et cheftaines Pionniers-Caravelles, pourront alors identifier les forces et les limites des équipes à venir et préparer sereinement la rentrée: soutenir la formation des équipes, inviter de nouveaux jeunes, préparer le contenu de la première réunion et la participation au week-end de rentrée en territoire… « Je viens d’arriver dans une nouvelle ville pour mes études, et j’aimerais bien rejoindre une équipe Compagnons: comment cela se passe-t- il ? » demande Clémence en écho à Aymeric et Antoine.

«Nous ne sommes que deux cette année à passer aux compas: que peut-on faire?». Inviter tous les jeunes de 17-20 ans à se lancer dans l’aventure Compagnons est une des missions de l’AC. Avec l’accompagnateur pédagogique ils s’assureront qu’aucun jeune ne soit «en rade» et que tous puissent rejoindre une équipe. Ils auront à coeur d’inviter le maximum de jeunes au week-end de rentrée Compagnons en territoire afin notamment de permettre aux compagnons sans équipes de se regrouper ou d’identifier des alternatives pour que chacun ait quelque chose à vivre pendant l’année. Les premiers mois de l’automne sont ensuite l’occasion d’ajuster et d’agrandir les équipes.

Plus qu’une bande de potes, l’équipe Compagnons est une petite communauté qui se construit : les compagnons ne se choisissent pas forcément les uns les autres et restent ouverts à accueillir de nouveaux membres. C’est avant tout la motivation à vivre l’aventure Compagnons qui les réunit. Ce qui soudera l’équipe, l’aidera à trouver son rythme, son style et lui permettra de se projeter dans des expériments ambitieux, c’est sa capacité à vivre rapidement des temps forts. Dès les premières semaines, partir en week-end campé, rencontrer un partenaire, vivre un premier expériment… Surtout, ne pas s’endormir de réunion en réunion mais agir, et partir !

Amélie Teisserenc

Responsable nationale Jeunes adultes & Branche aînée

AZ29-couvertureN°29 - Mai 2012

prends la route !

Clique ici pour découvrir le parcours compagnon

More Info

Le responsable de groupe nomme l’accompagnateur Compagnons et lui délègue la responsabilité éducative des équipes Compagnons du groupe.

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

Tu passes au vert ?

 

Vivre l’équipe, réaliser ses rêves, aller à la rencontre… Ces petites cartes donnent en quelques mots le coeur de ce qui est proposé aux compagnons. Elles donnent envie ! A distribuer auprès des 3èmes années pionniers-caravelles et à tout jeune entre 17 et 20 ans, pendant le camp d’été de la caravane, lors de la fête de retour des pionniers-caravelles ou encore à la journée de rentrée de l’aumônerie… Elles servent aussi de cartons d’invitation pour le week-end de rentrée en territoire et sont disponibles auprès de l’AP en charge de la branche Compagnons et sur le site de la boutique.

AZ29-solitaire-solidaire
Plutôt solitaire ou solidaire ?

 

 

La promesse, pour se mettre en route
Le rôle de l’accompagnateur Compagnons : y aurait-il malentendu ?
Posted in Vie de Branche.