L’accompagnement, du sur mesure

L’accompagnement de chaque compagnon, dans une relation personnalisée, apporte un complément à l’accompagnement de l’équipe. Parfois, il peut être utile de rencontrer en tête-à-tête un compagnon ou l’autre, pour faire le point sur sa place dans l’équipe, mais aussi dans son parcours de jeune adulte.
 
OBJECTIF ÉDUCATIF
Avoir confiance en soi pour exercer son autonomie

Ce soir, Valérie et Jérôme, accompagnateurs compagnons, reçoivent un compagnon à dîner. Cela fait quelques semaines qu’ils ont remarqué que Benjamin prend moins la parole qu’avant, pendant les réunions. Alors ils ont décidé de l’inviter, seul, à partager un moment convivial pour tenter de découvrir les raisons de son repli apparent.

Jusqu’à présent, Valérie et Jérôme portaient toute leur attention sur l’équipe. Ils étaient bien conscients que la réussite de l’expériment long reposerait sur une équipe soudée, forte, et sur un dialogue fluide entre les compagnons. Et si la compréhension et la connaissance plus individuelle de chaque membre de l’équipe permettaient aussi d’appréhender avec plus de justesse la dynamique collective? Une invitation à faire bouger le curseur quelque part entre la somme des motivations individuelles et le désir d’engagement collectif. N’est-il pas nécessaire de prendre le temps d’un face-à-face particulier avec Benjamin pour identifier ses freins personnels, les lever et lui permettre de repartir de plus belle dans l’expériment et peut être aussi dans sa vie? L’équipe n’en sera que plus forte.

Proposer une rencontre individualisée, c’est aussi laisser la possibilité de voir surgir des questions plus personnelles que se pose tout compagnon dans la construction d’un expériment :

les contraintes scolaires, les bouleversements familiaux provoqués par l’arrivée à l’âge adulte, le chamboulement des émotions amoureuses, sentimentales, affectives, les choix d’orientation professionnelle… Valérie et Jérôme comprennent que Benjamin puisse traverser une phase importante de questionnements sur luimême et sur la vie d’adulte qu’il est en train de construire. Et si cet apparent désintérêt était plutôt un passage à vide, au milieu de toutes les questions fondamentales et tellement importantes que se pose Benjamin : quel métier va-t-il choisir ? Quelles sont les valeurs, les personnes et les choses qui comptent à ses yeux et sur lesquelles il veut bâtir toute sa vie? À la rentrée prochaine, quand Valérie et Jérôme rencontreront la nouvelle équipe qu’ils accompagneront, ils poseront la question suivante à chaque compagnon: «Je reconnais en toi un adulte qui choisit de se construire dans le scoutisme. Acceptes-tu que j’accompagne ton équipe et que je t’accompagne toi personnellement? »

Les accompagnateurs compagnons représentent une opportunité unique pour certains compagnons: celle de pouvoir échanger d’adulte à adulte sur les questions qui les préoccupent.

Nicolas Balmand,

Équipier national compagnon

 

AZ33-couverture

N°33 - Mai 2013

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

que faire pour ouvrir la discussion avec un compa intimidé ?

 

Dans la mission d’un accompagnateur compagnon, il arrive parfois qu’un compagnon demande une rencontre pour «parler avec toi… ». Mais lors de la «discussion» rien ne vient, et la personne qui est en face peine à faire démarrer l’entretien. Qu’il s’agisse de timidité ou de malaise passager, l’accompagnateur peut se sentir déstabilisé par cette attitude. Pour favoriser la confiance, tout l’enjeu consiste à se mettre en situation d’écoute, sans porter de jugement ni donner de conseils. Préciser que ce que ce que vous allez échanger va rester entre vous est un gage de confiance qui peut permettre de lever une inhibition. Lui montrer que vous avez du temps à lui consacrer, que vous n’êtes pas pressé par une autre réunion… Et ainsi lui permettre d’aller à son rythme. Cela peut prendre du temps, mais dans l’accompagnement il ne faut pas vouloir aller trop vite. Il faut lui laisser le temps de trouver sa solution et non vouloir rapidement lui donner la sienne. En clair ne pas lui voler sa victoire.

Christian Courties

 

 

 

Stop, ce n'est plus du jeu !
partir loin ?
Posted in Azimut, Vie de Branche.