Faire communauté dans le groupe

Plus tout à fait jeunes à éduquer, tout juste adultes, les compagnons ne sont pas chefs, mais ils n’en ont pas. Ils sont accompagnés — et non plus animés — par des accompagnateurs compagnons (AC), qui ont eux-mêmes souvent l’âge des responsables de groupe plutôt que des chefs et cheftaines. Comment les équipes et leurs AC sont-ils intégrés dans le groupe ?
 

L’arrivée dans la branche aînée coïncide avec l’accession à la majorité et, chez les Scouts et Guides de France, au statut d’adulte dans le mouvement. Les compagnons font le choix de vivre la proposition de la branche aînée, dernière étape du projet éducatif du mouvement. Adultes à part entière, ils peuvent participer à l’assemblée générale, en se faisant élire représentant. Mais c’est au niveau local que se vit principalement ce changement de statut.

Une place dans le groupe. Les compagnons sont invités à prendre leur place dans la communauté de groupe. De manière concrète, ils sont appelés à prendre des responsabilités au sein du groupe lors de la conception, de l’organisation et de l’animation d’événements propres, comme une fête, un week-end, mission aventure, etc. Cette communauté est également l’occasion pour eux de trouver un lieu d’échange entre pairs et entre générations pour aborder des sujets du quotidien, mais aussi de se projeter dans sa vie, d’éclairer certains de ses choix. Ce sera pour Sophie, la cheftaine de la caravane et pour Pierre, compagnon 3e année, une invitation à partager avec Luc, le trésorier, leurs questions et leurs impressions sur leur stage en compta pour l’une et l’avenir professionnel dans le secteur pour l’autre. Le rôle des accompagnateurs compagnons est précieux pour faire vivre cette communauté.

Grâce à leur connaissance spécifique des caractéristiques des compagnons, et grâce à leur recul sur la proposition pédagogique de cette branche, ils constituent un soutien précieux pour le responsable de groupe, en charge de l’animation de la communauté de groupe.

Une communauté pour apprendre à choisir. Les jeunes adultes, et en particulier, les compagnons, doivent souvent faire face à de nombreuses sollicitations, tant sur le plan personnel que sur le plan scolaire ou professionnel. La communauté de groupe est le lieu pour interroger son engagement dans le scoutisme. Quel sens a-t-il ? Quel rôle joue-t-il dans la vie de chacun? Quand, à quoi et pourquoi dire oui à telle ou telle sollicitation du groupe, au regard de l’ensemble de sa vie, de ses choix, de ses priorités? En proposant des rencontres entre les différents acteurs du groupe, par leur accompagnement, les AC deviennent de véritables passeurs, des constructeurs de ponts entre les compagnons et l’ensemble des adultes qui portent le projet du groupe. Ils suscitent et organisent la cohésion, pour permettre à tous ces membres de trouver dans la communauté de groupe un lieu d’échange où chacun a sa place.

Anne-Céline Cornet
Équipière nationale Compagnons

AZ32-couverture

N°32 - Février 2013

Kit de démarrage des AC
Tout pour démarrer l'accompagnement d'une équipe premier temps !

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

bientôt le kit de lancement de l'AC

 

Cinq pionniers et caravelles vont monter à la branche Compagnon. Comment les accueillir, les accompagner vers l’autonomie en laissant à chacun la place de s’exprimer? Pour répondre à ces questions et faciliter l’arrivée des compagnons à la branche, l’équipe nationale Compagnons élabore un outil pour accompagner les premiers temps de fondement de l’équipe compagnon. Quels sont les enjeux de la branche? Comment faire émerger les motivations de chacun? Comment faire équipe et faire l’équipe? Comment vivre un premier week-end en équipe? Ces questions n’auront plus de secrets pour vous !

 

 

partir loin ?
Et dieu dans tout ça ?
Posted in Azimut, Vie de Branche.