En marche avec sa foi

 

Les expériences vécues en équipe Compagnons peuvent être l’occasion d’ouvrir un cheminement spirituel pour chacun. Ne serait-ce qu’en offrant de mettre des mots et du sens sur ces moments vécus ensemble.
OBJECTIF ÉDUCATIF
S’engager dans un cheminement spirituel pour donner sens à ses expériences personnelles
La rentrée à peine passée, la cadence de l’année a vite contribué à créer une réalité bien différente de celle qu’avait imaginée Camille. C’était finalement plus simple aux pionniers-caravelles, et il paraît déjà loin ce dernier camp d’été où tous attendaient avec impatience d’arborer leur nouvelle chemise verte et commençaient à rêver d’horizons lointains. Très vite chacun a commencé à partager avec les autres ce qu’il voulait faire des années à venir chez les Compagnons. Mais c’est si lointain qu’elle a du mal à trouver un sens à son quotidien : que veut-elle faire de sa vie, pourquoi passer des heures sur une chaise au lycée alors qu’il y a tant à faire dans le monde et qu’elle pourrait aider à soigner des enfants à l’autre bout de la terre? Lorsqu’elle avait découvert Taizé l’année passée lors d’un week-end d’aumônerie, elle avait vécu une expérience de sérénité et de joie au milieu des chants répétés inlassablement. Elle avait découvert cette lumière en elle, ce sentiment positif qui la rendait heureuse avec les autres, dans sa vie au quotidien, et qui lui permettait d’aller de l’avant. Cette lumière qu’elle avait besoin de partager et qu’elle aimait retrouver. L’équipe Compagnons peut être le moyen de permettre à chaque jeune de vivre un cheminement spirituel. Celui-ci peut commencer dès l’arrivée dans la branche par le biais de la promesse.

La promesse repose sur la loi des Scouts et Guides de France et sur un texte personnel rédigé par chaque jeune qui permet notamment d’envisager la dimension spirituelle, dans le cadre de la vie d’équipe et en cohérence avec tous les aspects de la vie personnelle des jeunes. L’occasion de mettre des mots sur son vécu, ses croyances, ses valeurs et ses aspirations pour l’avenir. L’occasion de parler de cette lumière de foi intérieure. Saint Marc nous rapporte la parabole de cette graine de moutarde, la plus petite de toutes les semences du monde, mais qui une fois semée, devient plus grande que toute les plantes potagères et à partir de laquelle poussent de grandes branches où même les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid. Cette graine de foi, même toute petite, peut se retrouver en chacun. Il n’y a pas besoin d’engrais, c’est le soleil et la pluie qui la feront grandir. Au quotidien, ce sont les expériences vécues en équipe qui permettront, une fois partagées et relues, de faire grandir la foi intérieure des jeunes. Les accompagnateurs compagnons sont là pour proposer la liberté aux jeunes de vivre ces temps de relecture comme des moments de construction personnelle, de renforcement de leur vie d’équipe et de découverte d’eux-mêmes afin de les laisser grandir, s’épanouir et vivre leur propre cheminement de foi afin de donner un sens à leur quotidien.

Benoît Lalire
Responsable national Jeunes adultes - Branche aînée

AZ35-couverture

N°35 - Novembre 2013

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

Faut-il une messe extraordinaire pour que les Compagnons vivent un moment spirituel fort? 

 

Djembés, guitares, flutes, la messe paroissiale cartonne quand elle est animée par les scouts et guides. Mais la beauté d’une liturgie peut également se retrouver dans sa simplicité, dans la qualité du lieu ou du moment choisi. Cette simplicité permettra d’identifier des repères et des moments clés qu’ils pourront retrouver dans toutes les formes proposées. Ce peut être une célébration vécue en équipe lors d’un week-end où l’aumônier est invité à partager un moment, à travers un temps de prière de Taizé en semaine, ou en vivant l’eucharistie autrement, avec la proposition «La messe qui prend son temps» adressée aux étudiants dans une dizaine de villes en France. Les propositions sont nombreuses, le but n’est pas de piocher dans le large panel des propositions, mais de permettre d’identifier ce qui saura leur parler.

 

compagnon-de-priere

Bravo, pardon, merci, s'il te plaît, pourquoi : 5 mots déployés en prière dans ce petit ouvrage. À retrouver ici

 

 

Faire équipe à distance
Compas ? Franchir le pas !
Posted in Azimut, Vie de Branche.