Dans l’FC1 de Nantes ♫ ♪ ♬

Anne, Louise, Léna, Antoine, Théo, Sébastien, Adeline et Emmanuelle sont compagnons, accompagnateurs compagnons ou formateurs. Ils rentrent tous les trois de la FC1, le tout nouveau week-end de formation pour les premiers temps.

Un week-end de formation, pourquoi faire ?

Grande nouveauté dans le parcours compagnons : le week-end de formation compagnons pour les premiers temps, FC1 pour les intimes. Ce week-end permet aux nouveaux-venus de comprendre les enjeux du parcours compagnon, le déroulement des trois temps, l’importance des expériments courts comme long. C’est pourquoi il est proposé en milieu d'année afin d’intervenir juste après la constitution des équipes et leur lancement.

Le week-end se vie en équipe avec les accompagnateurs compagnons et veut permettre aux compagnons de vivre un temps pour continuer à se découvrir en équipe, à se connaitre, à réfléchir et à travailler ensemble autour de projets.

Saurez-vous déceler le subtil changement dans le chant de la branche compas ?

S'enrichir auprès des autres

theo-ivain-antoine-fc1-nantes

Guillemet-Azimut

Guillemet-droite-Azimut

Nous sommes les Verts Solidaires, une équipe de 7 compagnons marins à Nantes. Lors de notre participation au week-end, nous avions déjà réalisé un expériment en équipe. Nous nous étions rendu deux fois dans une association qui prépare et propose des repas aux personnes démunies.

Au niveau de notre équipe, nous avons accueilli deux personnes issues d’autres groupes au début de l’année qui se sont peu à peu intégrées. Nous avons fait beaucoup de réunions mais il est toujours très difficile de se retrouver tous les sept. Nos emplois du temps ne s’accordent pas facilement et la distance ne rend pas la tâche facile non plus. (Nantes-La Rochelle)

Par rapport à tout ça, la formation FC1 nous a beaucoup apporté : comment gérer l’équipe, comment concevoir et développer des projets ensemble. Par exemple nous avons pu avancer ensemble sur le projet du camp.

Le week-end a permis beaucoup d’échanges : entre nous, avec nos accompagnateurs compagnons et surtout avec les autres équipes ! Nous avons rencontré plusieurs équipes compagnons qui avaient aussi déjà vécu des expériments et ces expériences partagées nous ont enrichies mutuellement. Même si le week-end n’avait pas pour vocation première de s’amuser, on a vraiment bien rigolé. Les animations et la veillée ont contribué à la bonne ambiance générale !

Théo, Ivain et Antoine.

Compagnons Marins 1er temps, Groupe Jacques Cassard (Atlantique-Vendée)

L’occasion de rebondir en équipe

Guillemet-droite-Azimut

temoignage-fc1-nantes-mars2016-anne-louise-lena

Guillemet-Azimut

Nous sommes une équipe de trois filles de Lannion et contrairement à beaucoup d'autres participants à la FC1, ce n'est pas notre première année ! L’année dernière tout ne s’est pas passé comme on voulait et notre projet premier temps a malheureusement échoué. Nous avons donc décidé de continuer encore une année notre premier temps pour nous remettre sur les rails.

Même après une première année compagnon, la FC1 nous as été très utile et nous avons appris énormément de choses. Ça nous permettra de ne pas faire les mêmes erreurs deux fois, particulièrement quand nous avons eu des soucis avec notre partenaire. L’an dernier nous ne savions pas comment réagir à ce genre de situation mais la FC1 nous a apporté les outils nécessaires pour repartir sereinement ! Pendant cette formation nous avons appris à communiquer entre nous, à gérer notre vie d’équipe et à mieux nous organiser.

Cette formation premier temps est donc une très bonne idée et nous conseillons vraiment à tous les premiers temps de l’an prochain de ne pas louper le rendez-vous ! En plus l’ambiance était vraiment au top ! Nous avons eu le droit à une veillée de fou !

Anne, Louise et Léna

Compagnons 1er temps, Groupe Saint-Yves de Lannion (Haute-Bretagne)

propos recueillis par Florent

Expérimenter et découvrir de nouveaux outils

Guillemet-droite-Azimut

FC1-nantes-mars-2016-AC-Quimper

Guillemet-Azimut

Nous sommes un couple d’accompagnateurs compagnons de Quimper. Avec mon épouse Adeline c’est la quatrième équipe compagnon que nous suivons. On peut dire que ça fait de nous des AC confirmés ! Et pourtant ce qui est magique dans l’accompagnement de jeunes c’est qu’à chaque équipe c’est différent. La répartition des rôles est différente, les acquis des uns sont les défis des autres, les personnalités ne se ressemblent jamais. Ça rend chaque équipe riche de parcours, riche de particularités… d’autant que cette année, l’équipe est composée de quatre compagnons du groupe de Quimper et de trois compagnons du groupe de Brest. Il y a aussi un défi à suivre une équipe compagnon qui doit se découvrir et se construire malgré l’éloignement des kilomètres.

Les temps de formation sont toujours des occasions d’avancer entre accompagnateurs sur nos joies, nos difficultés et nos défis. Nous revenons du week-end de formation à Nantes gonflés d’énergie et d’espoir pour notre équipe. Ce week-end a été une étape fondatrice pour eux. Il faut dire que nos compas se découvrent, se cherchent, vivent des actions ensemble depuis le début de l’année, mais que la sauce a mis du temps à prendre. C'est au milieu des autres compagnons qu’ils ont fini par trouver leur unité. Dans un territoire où il y a si peu d’équipes, se retrouver au milieu d’autant d’équipes différentes est un véritable moteur. L’ambiance, l’énergie, le partage de valeurs communes, les chants, les danses et les jeux ensemble sont galvanisants. Pouvoir se comparer à d’autres équipes est tout aussi important. Ça permet de constater que les autres équipes ont autant de difficultés qu’eux, d’être plus sûr de ses forces et de reconnaitre ses faiblesses. Notre équipe a avancé sur son identité, elle est sur la bonne voie et c’est la plus grande satisfaction que le week-end nous ait apporté.

Le fait d'insister sur le parcours Compagnons après quelques mois de vécu plutôt que de voir ça uniquement au week-end de rentrée est très efficace. Au week-end de rentrée l'équipe en tant que telle n'existait pas encore et leur parcours est loin de leurs préoccupations. Certains ateliers ont été très utiles comme le Memory qui a permis d’amener la discussion sur énormément de thématiques de façon ludique.

De notre point de vue d’accompagnateur, nous avons pu expérimenter et découvrir de nouveaux outils et méthodes d’animation. On a beaucoup aimé pouvoir faire des ateliers avec notre équipe et les aider à avancer dans leur réflexion. Par contre nous aurions aimé pouvoir échanger plus entre accompagateurs et faire plus de jeux, oui l’AC aime jouer aussi !

Adeline et Sébastien

Accompagnateur Compagnons, groupe Edmond Michelet à Quimper (Finistère)

Éveiller la curiosité des compagnons

Guillemet-droite-Azimut

FC1-nantes-mars-2016-formatrice-manue-lecerf

Guillemet-Azimut

Je m’appelle Emmanuelle et j’étais formatrice pendant la FC1 de Nantes. C’était ma première formation auprès des compagnons. En FC1, les compagnons sortent tout juste des Pionniers-Caravelles et beaucoup n’ont pas encore vécu d’expériments. On sent chez eux une envie certaine de passer dans le monde des adultes avec encore beaucoup d’hésitations et un petit manque de maturité pour se lancer totalement. La plupart des nouveaux compagnons ignorent l’existence du parcours Compagnons, ils ont en tête quelques notions comme « expériments » et nous voulons leur permettre de découvrir des propositions de leur branche.

Être formatrice sur une FC1 c’est donc leur offrir un nouveau cadre pour qu’ils se questionnent différemment. C’est un véritable challenge pour les formateurs d’essayer de valoriser les équipes, de leur montrer qu’on a confiance en eux et surtout d'éveiller leur curiosité. Il faut faire tout ça en laissant ensuite la place à leurs accompagnateurs qui ont cette mission au quotidien. Être formatrice ne s’est pas arrêté aux temps de formation. C’était aussi se rendre disponible pour échanger avec eux durant les temps de pause, les temps de battements, les temps de repas.

Physiquement comme intellectuellement, ce week-end a été très intense. Stimuler les compagnons, leur faire prendre du recul ce n’est pas toujours évident, mais c’est payant ! En les voyant repartir motivés comme jamais on y voit des futurs adultes qui pourront sûrement à leur tour faire vivre des aventures folles à des plus jeunes qu’eux.

Je retiendrai plusieurs moments du week-end. La veillée d’abord ou nous avons fait créer un jardin aux compas. À mon stand ils venaient acheter du terreau, des pots et des graines. Je tenais ce jardin déguisée en gousse de petit pois et ça m’a fait revivre la joie d’animer et de voir les autres s’amuser de ce que l’on propose. J’ai adoré marchander avec eux lorsqu’ils voulaient acheter mes marchandises. Et me déguiser en petit pois, ça ne m'arrive pas vraiment pas tous les jours ! J’ai aussi eu la surprise d’y retrouver d'anciennes caravelles. Ça fait vraiment plaisir de voir que le scoutisme continue sans nous !

Emmanuelle

Formatrice sur la FC1 à Nantes

 

Heureux sont ceux qui croient sans m'avoir vu
Agora européenne, c'est parti !
Posted in Actu compagnons, Actus CB, Carroussel d'Accueil, Témoignages de compas.